Plantes et baies toxiques

Le chèvrefeuille

Chèvrefeuille Loniecera sp (Caprifoliacées)

Ces arbrisseaux  comprennent de nombreuses espèces dans nos régions. Les plus courants sont le chèvrefeuille des haies (Lonicera xylosteum) aux fleurs inodores et le chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum) aux fleurs très parfumées.

Toxicité: les baies de tous les chèvrefeuilles sont toxiques. Elles sont le plus souvent rouges, noires pour certaines espèces et sont groupées par deux ou plus. On suppose que leur toxicité est assez faible, les cas de mortalité sont assez rares

La glycine

La Glycine -Wisteria sinensis (Fabacées ou Légumineuses)

 

 

Liane à tronc ligneux (dur comme du bois) et aux tiges s'enroulant autour de tout ce qui se trouve autour. Elle produit des grappes de fleurs pendantes, blanches ou violacées. Les graines n'arrivent à se former qu'en région méridionale.

Toxicité: ce sont les graines qui sont le plus à redouter, plates, brunes et arrondies, d'un diamètre de 1 cm environ, elles sont enfermées dans une gousse brunâtre, veloutées, à intérieur blanc.

Elles provoquent en moins d'une heure des diarrhées et vomissements accompagnés de maux de tête et de fortes douleurs abdominales.

Gui (Viscum album)

Gui (Viscum album)

 

 

Plante vivant en parasite sur des arbres, produisant en hiver des baies blanches.

La toxicité est concentrée dans les baies. Les accidents graves surviennent à partir de dix baies absorbées : vomissements, diarrhées sanglantes, soif intense. 

Sources : éditions DEBAISIEUX (Plantes médicinales, Secrets et remèdes d’autrefois)   www.editions –debaisieux.fr

Arum tacheté (Arum maculatum)

 

 

 

Plante vivace de 20 à 40 cm, à feuille en fer de lance caractéristiques, toutes basales, produisant en été un épi de baies rouges. Bois humides. C'est la plante qui provoque le plus d'intoxications. Les baies rouges provoquent brûlures,irritations dans la bouche, extinction de voix.La mort peut survenir par coma.

Source:Plantes médicinales. Secrets et remèdes d'autrefois.Nature pratique.www.editions-debaisieux.fr

Le lierre

Lierre -Hedera helix (Araliacées)

 

 

Liane s'encrant par des crampons très nombreux sur les troncs des arbres, les sols. Les feuilles un peu coriaces persistent  durant l'hiver. Elles sont vert sombre sur les rameaux stériles, vert plus clair et à nervures blanchâtres sur les rameaux fertiles.

Toxicité: elle est due surtout aux fruits, ronds, bleu-noir, ressemblant au cassis, groupées en amas globuleux et murissant  d'octobre à la fin de l'hiver.

Quelques baies provoquent une excitation semblable à l'ivresse.

Au-delà, commence les troubles respiratoires, pouvant aboutir à la mort.

Morelle douce amère (Solanum dulcarama)

Morelle douce amère (Solanum dulcarama)

 

 

Plante grimpante atteignant 2 m de haut. Bois humides, bords des cours d'eau, sur sols fertiles.

Les baies constitues la partie la plus toxique,surtout lorsqu'elles sont encore vertes.Une dizaine peut tuer un enfant. Elles ont une action exitante, puis paralysante jusqu'à l'arrêt de la respiration.

Sources : éditions DEBAISIEUX (Plantes médicinales, Secrets et remèdes d’autrefois)   www.editions –debaisieux.fr

Héllécore fétide (Helleborus foetidus, Renonculacées)

 

 

 

Plante vivace de 30 à 60 cm, à tige épaisse et ramifiée, nue à la base et très feuillée dans le haut, persistante en hiver, à odeur désagréable.Peut fleurir sous la neige, car les fleurs s'ouvrant vers le bas, sont protégées.

Commune dans la région du massif central, jusque vers 1 300m, mais absente des Bois Noirs et du Forez.

Plante mélifère, mais aussi vénéneuse. A été utilisée comme vermifuge en usage médicinal et en médecine vétérinaire.

Source:Plantes médicinales. Secrets et remèdes d'autrefois.Nature pratique.www.editions-debaisieux.fr

Le houx

Houx Ilex aquifolium (Aquifoliacées)

 

 

Arbuste des haies ou des bois, plantés dans les jardins, aux feuilles vert luisant et aux bords piquants.

En automne apparaissent les fruits rouge vermillon brillant, de la grosseur d'un pois et persistant tout l'hiver.


Toxicité: feuilles et fruits sont dangereux. Ces derniers attirent surtout les enfants, d'autant plus qu'ils ont un goût agréable. L'absorption de quelques fruits n'est pas dangereuse, les cas mortels étant survenus à la suite de l'ingestion de 20 à 30 fruits par des enfants.

Le muguet de mai

Muguet de mai - Convallaria maialis (Convallariacées)

 

 

Cette plante de nos bois ou cultivée pour ses clochettes blanches parfumées, censées porter bonheur.

Le fruit de la grosseur d'un pois, est rouge à maturité en septembre-octobre.

Toxicité: toutes les parties de la plante sont toxiques, l'effet se manifeste surtout sur le cœur. Les baies sont responsables de la plupart des accidents, mâchonner une tige de muguet peut entrainer des malaises. Un enfant est mort après avoir bu l'eau d'un vase contenant du muguet.

Aconit napel, char de Vénus, casque de Jupiter Aconitum napellus (Renonculacées)

Aconit  napel, char de Vénus, casque de Jupiter Aconitum napellus (Renonculacées)

 

 

Plante assez haute (jusqu'à 1.50m) des prairies humides des montagnes, caractérisée par des fleurs bleu-violacé en forme de casque, fleurissant de juin à septembre. Divers variétés sont cultivées dans nos jardins.

Toxicité: c'est la plante la plus dangereuse de notre pays. Toutes les parties sont toxiques, surtout les racines. La dose mortelle pour un adulte se situe autour de 3 g de racine fraîche. Le seul fait de la cueillir provoque démangeaisons et cloques sur les mains. Les symptômes débutent un quart d'heure après l'ingestion: fourmillements, sueurs, frissons….

If Taxus baccata (Taxacées)

 

 

Arbre planté dans les parcs, à aiguilles plates, moles, non piquantes, vert sombre. A partir du mois d'août, la graine verte s'entoure d'une enveloppe charnue rouge vermillon appelée arille.

Toxicité: toutes les parties sont toxiques, sauf l'arille rouge qui d'ailleurs à un goût agréablement sucré, mais la graine contenus à l'intérieure est toxique.

Les symptômes apparaissent très vite après l'ingestion: vomissements, vertiges, ralentissements des battements du cœur, perte de conscience….Des chevaux attachés à ces arbres sont tombés foudroyés en quelques minutes après en avoir brouté le feuillage.

Marronnier d'Inde Aesculus hippocastanum (Hippocastanacées)

 

 

Bel arbre aux feuilles palmées, c'est-à-dire composé de feuilles secondaires (les folioles) disposées en éventail. En mai juin apparaissent de somptueuses inflorescences pyramidales blanches ou roses. Les marrons sont enfermés dans une épaisse enveloppe piquante.

Toxicité: les marrons, les cosses (et probablement les rameaux) sont toxiques. Cependant, les enfants peuvent jouer et même mordre dans les marrons sans encourir de danger, car il faudrait ingérer de grosses quantités pour être vraiment intoxiqué. Toutefois, des accidents mortels sont déjà survenus avec de très jeunes enfants.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site